Flash Infos

ECOLE DE SPELEOLOGIE DES HAUTES-PYRENEES - EDS65 

Fonctionnement et réglementation : CLIQUEZ ICI

Contacts :
EDS - Encadrement : Jonathan Dorez - Mail : jospeleo@hotmail.fr
Vos comptes-rendus et photos sont à envoyer à : Sandrine - Mail : s.lelay65@wanadoo.fr
 
Prochaine sortie EDS :     Dimanche 1er décembre 2019. Pour s'inscrire, cliquez ICI.
 
 
                                       Samedi 14 décembre 2019. Pour s'inscrire, cliquez ICI.

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Interdiction de descente du canyon de Bernède

Voir l'arrêté : cliquez ici

_______________________________________________________________________________________________________________

JNSC d'été au Diable Rouge PDF Imprimer Envoyer
1

JNSC Eté

Grotte du Diable Rouge

 

Banios

 

Week-end du 29 et 30 juin 2019

 

Pour ces JNSC d’été, Hugo, Alain et moi avons encadré un groupe de trois personnes.

Nous avons déserté St Pé et la Bouhadère pour nous diriger du côté de Bagnères, à Banios plus exactement. Nous avions donné rendez vous au groupe à 8h30 sur le parking Intermarché de Pouzac. Nous faisons donc la connaissance d’Alexandre et de sa mère Isabelle qui nous sont envoyés par Alain et nous retrouvons notre habituée des JNSC, Cathie.

Après avoir fait les présentations et rempli les deux voitures, nous montons sous le ciel voilé (il fait presque froid même !) au col des Palomières puis nous poursuivons notre route vers le parking supérieur du Diable Rouge. Parking supérieur, on s’entend hein, il y a deux places sur le bord de la route.

Nous déchargeons les affaires, décrivons le matériel à nos trois courageux du jour et commençons à nous habiller. Et là, c’est le drame. Boum boum bouuuum. Nous avons oublié les torses. Le truc vraiment tout bête. Ce n’est pas grave, avec Hugo et Alain, nous prêtons les nôtres et prenons une sangle à la place. Ça va piquer avec les coups de soleil de la veille !

Je pars équiper les deux premiers puits pendant que Hugo explique les techniques de progression et fait un rappel des règles de sécurité. Ils me rejoignent et nous commençons la descente, nous sommes suivis par un groupe accompagné de Laurent dont la grotte du Diable Rouge est un des terrains d’aventure favori. La descente se passe super bien, tout le monde est content. Le niveau d’eau est relativement bas, à priori personne ne devrait se faire arroser par la cascade du deuxième puits. LOL. Mas nous y reviendrons plus tard.

2 3

 

Petit à petit, nous avançons vers le fond, au grès du méandre et de l’eau. Et d’Alexandre qui commence à avoir faim. Ou envie de manger, je n’ai pas très bien compris. La main courante au-dessus du lac est en place, ça nous soulage d’une bonne partie de l’équipement, nous avons juste à équiper le puits pour y descendre.

Après un enchaînement de positions cocasses, tout le monde parvient à s’extraire de la main courante et descend les deux petits ressauts pour atteindre la salle finale. C’est l’heure de manger, Alexandre est très content. 

4 5

 

Nous retrouvons le groupe de Laurent dans cette salle, ils vont manger pendant que nous remontons, comme ça nous ne nous gênerons pas.

La remontée du premier puits est réalisée avec plus ou moins de brio par nos stagiaires du jour : Isabelle s’en sort bien, on dirait qu’Alexandre en a fait toute sa vie, mas Cathie déclare forfait, fatiguée.

Apparemment il a plu sur le plateau au-dessus de Banios, le niveau d’eau a augmenté, la cascade a plus de débit qu’à l’aller. Hugo fait remonter Cathie avec une poulie track. C’est au tour d’Isabelle de monter, elle parvient à tanquer le mousqueton de sa pédale dans son croll. Pas de panique, Juliette à la rescousse ! En quelques secondes Isabelle est débloquée et poursuit, avec perfection et sous les hourras de ses camarades, sa remontée. Alexandre nous ébloui encore avec sa technique. Sérieux, il a chopé le mouvement direct, c’est rageant ! Je prends la douche à chaque départ de personne, je repousse les trois guerriers du flot impétueux et impertinent de la chute d’eau de la rivière magnifiquement sauvage du Diable Rouge… Pardon je m’emballe.

Je continue de déséquiper pendant que les autres continuent leur progression vers la surface et nous nous retrouvons tous dehors dans le lit asséché du torrent. Il fait chaud, le soleil s’est levé. Nous devons faire la marche de retour et nous changer en plein cagnard. Chouette.

Alexandre, Isabelle et Cathie sont contents de la sortie, notre mission ici est terminée. C’est Hugo qui s’occupe de nettoyer le matériel, très peu sali par la sortie.

CR : Juliette 

 6

 Le groupe des fous au fond du trou (oh, ça rime !)

7

 La fine équipe à la sortie. Aucun pot de vin n'a été donné pour le sourire.